mardi 27 mars 2007

Yves Rossy se rapproche de l'homme-oiseau




Obsédés par le mythe d’Icare les hommes ont tenté de voler comme les oiseaux ; à défaut d’y parvenir, des pionniers ont construit des machines volantes dans lesquelles ils s’enfermaient pour les piloter.

Toujours mû par le désir d’être un oiseau l'homme a développé, ces dernières décennies, des appareils lui permettant de voler en profitant des courants ascendants comme en deltaplane et en parapente, ou en vol plané descendant avec des combinaisons ailées ou des petites ailes rigides sur le dos.

Aujourd’hui, Batman peut quitter sa page de papier et les écrans de cinéma pour survoler les Alpes Suisses, grâce à Yves Rossy qui a réalisé le grand rêve de Léonard De Vinci.

Dans la lignée de ses nombreux prédécesseurs hommes volants, ce Suisse passionné de vol depuis toujours, après avoir volé sur Mirage III à l’armée, puis comme commandant de bord sur Airbus, a non seulement conçu et développé des ailes qui lui permettent de voler, mais il les a également construites et testées durant ces sept dernières années.

Enfin depuis l’automne dernier, le rêve est devenu réalité grâce à quatre mini-réacteurs montés sous ses ailes, qui le propulsent à plus de 200 km/h à l’assaut des sommets. Durant le vol, le corps d’Yves devient celui d’un oiseau, et hormis une poignée des gazs, il ne pilote pas son aile, mais la VOLE véritablement, grâce à quelques légers mouvements de son corps, tout comme le font les oiseaux.

Et comme Batman, lorsqu’il vole à côté d’avions qui l’accompagnent, quand il met les gazs, ces derniers ne peuvent que le regarder disparaître dans l’azur…

Le principal est fait, mais il reste quelques étapes à franchir jusqu’au décollage, aux figures acrobatiques, aux montées verticales et à la participation aux prochaines manifestations aériennes.

Yves n’est pas peu fier d’être arrivé seul et avec l’aide de ses amis, à ce but décisif que tout le monde jugeait irréaliste. Pour les prochaines étapes, il aura besoin de partenaires et de soutien, ce qui ne devrait pas manquer, compte tenu de l’intérêt et de l’énorme potentiel du projet.

1 commentaire:

a a dit…

http://lunik-parrain.skyblog.com/

Retourner en haut